La recette du mois !

Tárkonyos csirkeragu leves / Soupe de poulet à l’estragon (45 mn)

tarkonyos csirkeragu leves

Ingrédients pour 4 personnes

  • 40 dkg de poitrine de poulet
  • 20 dkg de carottes
  • 10 dkg de racine de persil
  • 10 kgd de céleri
  • 10 dkg de petits pois
  • 10 dkg de champignons
  • 10 dkg de poireau
  • 1 cuillère à soupe d’huile de table
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 1 cuillère à café de poivre rose bio
  • 1 bouquet d’estragon frais
  • 1 bouquet de persil frais
  • 1 citron
  • 2 dl de crème aigre
  • 1 dl de crème fraîche
  • Un demi-dl de vin Juhfark de Somló

Pâtes : 1 œuf, 12 dkg de farine, du sel selon son goût.

Préparation

Préparer les éléments de la soupe de ragoût. Couper en morceaux de 2 cm le filet de poitrine de poulet désossé et sans la peau, en morceaux également les légumes verts lavés, en tranches les champignons, et en demi-anneaux le poireau. Réserver quelques feuilles d’estragon frais pour la décoration, couper finement le reste avec le persil vert.

Pétrir une miche de pâte dure à partir d’un œuf entier et de 12 dkg de farine ; avec les doigts tortiller des petites pâtes à partir de cette miche.

Dans une casserole de taille adéquate chauffer l’huile, et y faire revenir le poireau jusqu’à ce qu’il soit jaune d’or. Y ajouter la poitrine de poulet coupée en morceaux, saler, aromatiser avec le poivre rose, les feuilles d’estragon vert frais découpées en tout petits morceaux, le persil, et faire rissoler. Mettre les légumes verts, verser un peu d’eau, de la crème, du vin blanc sec et faire cuire.

… avec de l’eau, amener à ébullition, et relever avec un peu de jus de citron (réduire le mélange légèrement crémeux en mettant de la soupe brûlante dans le mélange, mélanger, et juste après cela, ajouter à la soupe. Ainsi il ne se produira pas de grumeaux dans la soupe sous l’action de la chaleur. Pendant l’ébullition faire cuire les pâtes, et servir en décorant avec du zeste de citron et des feuilles d’estragon.


Pörkölt

PörköltChoisir des morceaux ni trop secs ni trop gras (épaule, jarret, poitrine, collier, paleron) ; garder les os s’ils ne sont pas trop gros. Le pörkölt est une spécialité qui s’apparente au ragoût, la sauce devant être courte, riche, ni trop épaisse, ni trop liquide. 


Ingrédients
:

– 1 kg de bœuf
– 100 g de graisse ou d’huile
– 4 oignons
– 20 g de paprika
– sel, poivre
– 3 ou 4 gousses d’ail
– 2 poivrons (1 vert, 1 rouge)
– 3 tomates

Couper la viande en cubes de 1 à 2 cm. Faire revenir les oignons sur feu doux avec de la graisse ou de l’huile. Ajouter viande, l’ail, le sel et le poivre, et faire revenir à feu fort pendant quelques minutes, puis diminuer le feu et laisser mijoter quelques minutes. Hors du feu ajouter le paprika afin qu’il ne brûle pas, mélanger uniformément puis reprendre la cuisson à feu doux. Ajouter les tomates et les poivrons en morceaux. Ajouter de l’eau de façon à couvrir à peine la viande puis laisser mijoter. Rajouter de l’eau régulièrement pour que la viande reste couverte. Le pörkölt doit mijoter au moins pendant 3 heures. Goûter régulièrement la viande pour en apprécier la cuisson. Vers la fin de la cuisson, ne pas rajouter d’eau afin que la sauce épaississe. Lorsque la viande est fondante, le pörkölt est prêt.

Servir le pörkölt accompagné de galuska, de tarhonya ou de pommes de terre cuites à l’eau et écrasées, ainsi que de salades, cornichons, etc.